Découvrir le Nord de Luzon

Dans la cordillère du Nord de Luçon, ciel et terre sont étonnamment proches. Les collines tapissées de pinèdes embrumées se dressent sur fond de ciel bleu. Tout aussi spectaculaire, des rizières en terrasses si typiques s'entendent à l'infini. Bâties par les tribus Ifugao, un peuple de paysans riches en traditions vivant dans les montagnes, ces escaliers " célestes" sont d'une beauté et d'un charme indescriptible. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO EN 1995, ils sont considérés comme la huitième merveille du monde. Les rizières en terasse de Banaue sont parmi les beaux paysages de plantations. Vous serez subjugué par le spectacle fascinant de ces terrasses, par les paysages hors-du-commun... au-delà de cette nature à couper le souffle, le Nord de Luçon compte de nombreux autres sites d'intérêts. Des villages typiques tel que Sagada, ou encore la ville de Vignan sur la côte Ouest, inscrite au patrimoine culturel mondial, sont des joyaux historiques. Ne manquez pas de les visiter lors de votre circuit dans la Cordillère centrale! D'autres merveilles de la nature telles que le grand volcan Pinatubo rendent la région incontournable pour ceux qui souhaitent découvrir toute la richesse des philippines.

Histoire des rizières en terrasses

Les rizières en terrasses entourant Banaue appartiennent au pays Ifuago, une province montagneuse. Elles font partie de la Cordillère centrale, environ à 300km au nord de Manille.

Elles couvrent un territoire de 250km2. Si l'on reliait les terrasses les unes aux autres, leur longueur dépasserait 20 000 km et pourrait couvrir la moitié de la circonférence du globe terrestre! On estime à environ 3000 ans l'âge des plus anciennes rizières en terrasses, dans le Nord de Luçon. Les paysans montagnards de la tribu des Ifugaos, appelés le peuple des cieux, ont entrepris au moyen de simples outils, la construction de terrasses sur les flancs de montagnes parfois très abruptes. Ils les ont consolidées plus tard par des murs de soutènement et des barrages. Au fil des siècles, les Ifuago ont ainsi sculpté des plans de montagnes entières en construisant ces terrasses, qu'ils appellent avec fierté les "escaliers célestes".

Lorsqu'au 16ème siècle, les premiers espagnols visitèrent cette région, ils ne pouvaient croire que ces gigantesques rizières avaient été bâties par la seule force des bras des paysans autochtones. Ils supposaient que ce façonnage extraordinaire de la surface terrestre était l'œuvre d'une civilisation disparue, bien plus avancée. Ce n'est que bien plus tard que des scientifiques ont reconnu la tribu Ifuago comme à l'origine de cet imposant héritage culturel.

Du riz et des poissons

Pourquoi cette transformation radicale du paysage s'imposait-elle? Principalement en raison du riz local, variété qui ne peut être cultivée que dans des champs inondés. L'irrigation des rizières n'a pas changé depuis 3000 ans. L'eau de source est acheminée des terrasses les plus hautes vers les terrasses les plus basses par un système ingénieux de tubes de bambou, de canaux et de petits fossés. Le climat du nord de Luçon étant parfaitement adapté à la culture du riz, les paysans avaient décidé d'adapter le terrain à la plantation plutôt que l'inverse.

Ce fut une brillante idée car, par la même occasion, les terrasses inondées se prêtaient parfaitement à l'élevage du poisson. Ceci explique pourquoi le riz accompagné de poisson est une association culinaire qui connaît, aujourd'hui encore, un franc succès aux Philippines.

Les hommes

Avec les Bontoc, les Kalinga et les Apayao, le peuple Ifuago appartient à la tribu des Igorots arrivée aux Philippines il y a plus de 3000 ans. Leur style de vie resté très modeste apparaît en contradiction avec la grandeur de leurs travaux dans ces rizières en terrasses. Ils habitent principalement dans des huttes à toit d'herbes montées sur pilotis; ils portent des vêtements traditionnels qui, selon les occasions, se parent d'ornements colorés et de parures représentatives de leur statut. Les Ifuagos ont su faire perdurer de nombreux us et coutumes anciennes et célèbrent aujourd'hui encore des cérémonies ancestrales. Les terrasses et les villages dénombrent près de 170 000 habitants.

Autres curiosités de la Cordillère centrale

Grottes de Sagada

Les grottes de Sagada Sagada se situe à 1500 mètres d'altitude dans la Mountain Province. Ce village doit sa renommée aux sépultures traditionnelles des Igrots. Les rituels mortuaires très variés des autochtones ne sont que très rarement pratiqués de nos jours.

Vous pourrez admirer les reliques des rites ancestraux tout autour du village. Des cercueils en pin, dont les défunts ont eux-mêmes choisi l'emplacement de leur vivant, sont suspendus à flanc de rocher et dans les caveaux.

Les grottes de calcaire de Sugong et Lumiang sont vivement recommandées. Les férus de culture mais aussi les amis de la nature y trouveront leur compte.

La grotte de Sumaging s'orne notamment de très belles stalactites. Nous recommandons toutefois de ne vous y aventurer qu'en compagnie d'un guide professionnel.

Bontoc

Capitale de la Mountain Province, Bontoc se situe au cœur de la Cordillère centrale, perché à 900 mètres d'altitude. Le trajet de Banaue à Bontoc est une aventure à lui seul. Des vallées romantiques et des massifs montagneux, couverts de pinèdes embrumées et tapissées de mousse, dessinent le paysage. Peu avant Bontoc, la scène se transforme progressivement. Les flancs de montagne entourant la ville accueillent des rizières en terrasses joliment agencées et des cultures maraîchères, tandis qu'à l'Est de la ville, la rivière Chico taille ses méandres dans la vallée.

Au bout d'une longue promenade hors de la ville, se trouvent les rizières en terrasses de Malegcong... un paysage qui vaut bien les rizières de Banaue. Sur la route entre Bontoc et Baguio se dresse du haut de ses 2310 mètres d'altitude le Mont Data. Au pied de ce dernier, se situe l'hôtel Mont Data, un établissement agréable et très apprécié des visiteurs.

Baguio City

Baguio est la capitale estivale des Philippines. Elle doit cette appellation à son climat plus qu'agréable durant les mois d'été. De nombreux habitants de Manille, qui se trouve à environ 250 kilomètres de là, viennent rejoindre la côte en été pour échapper à la chaleur. Ils s'installent dans le climat plus agréable et tempéré de la ville montagnarde au cœur de la province Benguet. De plus, Baguio City compte de nombreux sites touristiques. Le jardin botanique, le parc Burnham, bel espace vert abritant un lac, avec des bateaux proposés à la location et l' orchidarium en sont quelques exemples. N'oublions pas le Club John Hay, ancien camp de l'armée américaine qui abrite aujourd'hui un complexe sportif avec des piscines, un terrain de golf et des terrains de tennis ainsi que deux restaurants. Et si vous souhaitez avoir un aperçu de la vie des peuples de la Cordillère centrale, ne manquez pas de visiter le musée Baguio-Benguet Mountain Province. Pour flâner et découvrir un autre aspect de la vie locale, rendez-vous au marché de la ville (City Market) où l'on trouve principalement des produits régionaux.

Le patrimoine culturel mondial de Vigan

La domination de presque 300 ans des Espagnols sur les Philippines a durablement influencé l'aspect de la ville de Vigan. Déclarée patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999, la ville allie de manière unique l'architecture coloniale européenne.

Vous y découvrirez de somptueuses demeures, mais aussi des ateliers artisanaux traditionnels, des musées, des marchés et églises historiques, comme la cathédrale St Paul érigée en 1641. Tous ces monuments à l'architecture si diversifiée font de votre escapade dans cette ville du littoral un événement inoubliable.