Infos pays

L’ancien royaume khmère est bien plus varié que beaucoup ne veulent l’imaginer. Situé du nord au sud entre les montagnes du Laos et le Golf de Thaïlande, et d’est en ouest entre la Thaïlande et le Vietnam, le pays propose des possibilités de séjours riches et variées

Bien évidemment, il semble difficile d’évoquer le pays sans parler du site archéologique d’Angkor, ancienne capitale de l’empire khmère fondée au 9ème siècle. Evoquée par certains voyageurs et explorateurs au cours des années 1860, ses palais et temples se dévoilent au monde grâce à un travail patient de restauration constant depuis le 20ème siècle. Pour autant, une partie est encore à découvrir et confirme le statut exceptionnel de la cité. Proche du la Tonlé Sap, la découverte du site sur 3 à 4 nuits sera également l’occasion de découvrir la vie des villages lacustres tel que Kompong Phluk. L’accès à la région est des plus simples grâce à la présence de l’aéroport international de Siem Reap, la véritable petite ville aux portes du site.

Phnom Penh, la capitale, n’est pas à négliger. Nous vous recommanderons d’intégrer cette étape en début de séjour afin de profiter de la découverte de son musée national comme d’une introduction à Angkor. La ville est agréable à vivre et grandit au fil du temps, tout en conservant une taille humaine. Se promener en soirée sur les bords du Mékong, et y dîner, est un véritable plaisir. 

Le balnéaire est aussi présent, avec de belles plages souvent méconnues. Station tout à fait classique à un peu plus de 3h30 de route de la capitale, Sihanoukville est une bonne alternative plage qui vous évitera un vol de plus et un long moment dans les transports pour vous reposer quelques jours. Certains hébergements sur des îlots plus au large, auront parfois même des allures d’Océan Indien. 

La côte se prolonge ensuite en direction de la frontière vietnamienne, et vous ouvre une région oubliée ces dernières années dont l’engouement récent ne se dément pas. Kampot et Kep seront alors les lieux de villégiature et le point de départ pour découvrir cette étape authentique, rurale et un peu balnéaire. Leurs spécialités respectives, le poivre et le crabe, vous promettent de belles découvertes dans cette région qui connut son âge d’or lors de la période coloniale.

Au cœur des terres, dans une région vallonnée et encore sauvage, le Mondolkiri ravivera celles et ceux en recherche de nature et de randonnées. Souvent appelée la Suisse du Cambodge avec un peu d’exagération, elle est néanmoins atypique en comparaison du reste du pays. Etape nature par excellence, c’est ici que des initiatives comme l’Elephant Valley Project ont vu le jour. Totalement dédié à la découverte, la rencontre et la protection des pachydermes, le site existe grâce à la présence te l’activité de bénévoles.

La région du Ratanakiri quant à elle se situe au nord-est du Cambodge en frontière du Laos. Connue pour ses ethnies mais aussi ses cultures d’hévéas, elle avait encore une image de far-west il y a quelques années encore. Le tourisme ici passe avant tout par les randonnées et treks. La variété de son offre pour les voyageurs est évidente, et en fait une destination à part entière qui ne se résume donc pas au site d’Angkor et ses temples. Culturelle, ethnique ou balnéaire, le Cambodge permet de magnifiques rencontres toujours passionnantes, et très souvent touchantes.

Carte d'identité

Capitale : Phnom Penh
Nombre d’habitants : 15 millions
Superficie : 180’000 km2

Héritier du royaume khmer

Le Royaume du Cambodge est entouré par la Thaïlande, le Laos, et le Vietnam. Son littoral est long de 450 km. Il est traversé par le puissant fleuve Mékong et se trouve en son centre le Tonle Sap, le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est reconnu réserve de biosphère par l’UNESCO en 1997.

Le tourisme au Cambodge se concentre essentiellement à Siem Reap, ville à proximité directe des fabuleux Temples d’Angkor. Nombreux sont les touristes qui en font leur unique étape d’un voyage au Cambodge. Mais l’intérêt de villes comme Phnom Penh et Battambang, ou de régions comme Kep-Kampot ainsi que du Nord est indéniable.

La question des Khmers Rouges

Le 15 Avril 2015 a marqué les 40 ans de l’entrée des Khmers Rouges dans Phnom Penh. Cet événement fut le début d’un régime de terreur, faisant deux millions de victimes entre 1975 et 1979. Relativement récente, cette période tragique reste ancrée dans l’esprit collectif et il est quasiment impossible de ne pas y faire face à un moment ou l’autre de votre passage dans le pays. C’est le cas en particulier à Phnom Penh où le camp S21 et Choeng Ek sont des visites « dures ». Ceux qui souhaiteraient éviter ces sites pourront en alternative passer plus de temps sur les autres et en particulier dans le quartier français entourant le Vat Phnom. Ne pas hésiter à en informer votre guide.

Climat et températures au Cambodge

La meilleure saison pour un voyage au Cambodge se situe entre Novembre et Mars. Le climat est alors sec, ensoleillé, et rarement trop chaud. La mousson s’étend de Mai à Octobre et se caractérise par de fortes pluies, violentes mais courtes, pouvant entrainer des inondations. À ces pluies s’ajoute une chaleur importante pendant les mois d’Avril et Mai.

Moyenne des températures maximales / Moyenne des températures minimales (°C)

Températures Cambodge

Moyenne des précipitations mensuelles (mm) - Genève = max. 100 mm en septembre

Pluviométrie Cambodge

Population

Le Cambodge compte environ 15 millions d’habitants. Les Khmers représentent l'ethnie majoritaire (85 %), loin devant les Viêts (8 %), les Chams (3 %) et les Chinois (3 %).

Religions

La majorité des Cambodgiens sont de religion bouddhisme Theravâda (96 %, religion d’état), le plus répandu d'Asie, bien que le pays comporte une communauté musulmane cham (2%) ainsi que quelques tribus des montagnes et une communauté chrétienne.

Langue

Le khmer est la langue officielle du Cambodge, parlée par la quasi-totalité de la population. Elle appartient à la famille mon-khmère. Au contraire du thaïlandais ou du vietnamien, elle n’est pas tonale. Le français est encore parlé par les anciennes générations mais l’anglais est de nos jours la langue étrangère la plus répandue dans le pays.

Hébergement

Phnom Penh, Siem Reap, et Sihanoukville proposent le plus de choix en termes d’hébergement, allant des petits établissements de charme aux à ceux de haut standing en passant par des hôtels de ville plus classiques. Au second niveau se trouvent les villes de Kep, Kampot, et Battambang où plusieurs alternatives existent aussi mais sans offrir le même choix. Dans les petites bourgades (Kratie, Banlung, etc.), on trouvera des petits hôtels qui offrent le confort nécessaire (climatisation et eau chaude) mais en toute simplicité.

Faune et Flore

Le Cambodge possède une faune et une flore d’une richesse exceptionnelle. Pays de lacs, de forêts et de montagnes, il présente une variété d’environnements et d’écosystèmes uniques. Après trente ans de guerre, le pays se reconstruit et d’importantes réformes sont en chantier afin de préserver cette nature privilégiée. Aujourd’hui, les zones protégées représentent plus de 25% du territoire national. En plus de l’éléphant, l’un des animaux emblématiques du pays est le dauphin de l’Irrawady. Cette espèce d’eau douce a une tête ronde et émoussée, similaire au beluga en apparence. Sa taille adulte peut aller jusqu’à 2 m. On en aperçoit régulièrement à Kampi, en amont de Kratie, mais il reste plus facile à observer dans la région des 4'000 îles au Sud du Laos.

Retour à la page Cambodge