Les sirènes de Jeju

En me rendant sur l’île de Jeju, j’ignorais qu’il existait tout comme au Japon des «femmes plongeuses». Appelées haenyeos, elles sont le symbole de l’île. Celles-ci pêchent en apnée à la recherche de crustacés avec un équipement minimaliste. Tout d’abord activité pratiquée par les hommes, les femmes prirent le relais car celles-ci devaient payer moins de taxes que ces messieurs et devinrent ainsi les «chefs» de famille car l’exploitation des produits de la mer représentait la principale source de revenu sur l’île. On en compte moins de 5 000 alors qu’elles étaient plus de 15 000 en 1970.

En me rendant sur la côte est de l’île, j’ai eu la chance de pouvoir les observer en plein travail et pouvoir discuter avec l’une d’elle. C’est un emploi très difficile et à risque ainsi elles ne plongent jamais seules. Formées depuis l’enfance, elles peuvent rester plus de 2 minutes à 20 mètres de profondeur. Elles voyagèrent au Japon pour transmettre leurs connaissances aux amas, les femmes plongeuses japonaises. On peut découvrir leur histoire au très intéressant musée Haenyeo, situé sur l’île.

Les femmes sirènes Haenyeos
Les femmes sirènes Haenyeos
Les femmes sirènes Haenyeos
Les femmes sirènes Haenyeos au Japon
Voyage au Japon les Sirènes de Jeju
Julie Thiery