• Le tourisme chinois...
    ...Et moi, et moi, et moi

« 700 millions de chinois, et moi et moi et moi » chantait Jacques Dutronc en 1966, c’est désormais d’1,350 milliards de chinois qu’il s’agit dont une proportion importante accède aux voyages et aux loisirs.

Ainsi un voyage en Chine vous fait rencontrer de nombreux touristes chinois en leur propre pays. Il est fréquent de ne croiser aucun autre étranger hormis les personnes avec lesquels nous voyageons pendant plusieurs jours, selon les lieux visités et la saison. Les opportunités de voir des étrangers se faisant rares pour les chinois en Chine, il en résulte souvent une curiosité accrue et vous serez abordés ou renseignés avec chaleur et entrain la plupart du temps.

« Et moi et moi et moi… » En Chine le tourisme étranger vient se cumuler au tourisme national et représente une part minime des voyageurs, les touristes étrangers venant en quelque sorte panacher le remplissage des avions, hôtels et sites touristiques. De ce fait, la clientèle étrangère est généralement très appréciée, mais les standards peuvent varier selon que les prestataires sont ou non confrontés, comprennent et savent répondre aux demandes des étrangers (et dans notre cas principalement des suisses francophones), demandes qui diffèrent de celles des touristes nationaux.

En proposant la Chine, ad gentes s’appuie sur une expérience réelle du soin et de la qualité apportés au service et à l’hospitalité à l’occasion de rencontres renouvelées dans le temps, rencontres tant personnelles que professionnelles. De belles découvertes que nous nous faisons un plaisir de partager tout en restant à l’écoute de l’évolution du pays et des changements qui s'y opèrent.

 

Dylan Fournier


Retour